Vous pouvez ne vouloir partager qu'une partie d'une base. Mais dans ce cas, il serait insensé d'ajouter la personne avec laquelle vous souhaitez la partager comme collaborateur, puisqu'un collaborateur peut toujours voir toutes les parties des bases dont il est le collaborateur.


Partager une partie d'une base en lecture seule

Créer une synced table

Partager une partie d'une base en édition

Créer un share link (lien de partage) et un formulaire

Créer une base séparée


Partager une partie d'une base en lecture seule

Lorsque vous partagez une partie d'une base en lecture seule, vous pouvez créer un read-only view share link (lien de partage de vue en lecture seule). Quiconque ayant ce view share link (lien de partage de la vue) peut accéder au contenu visible de cette vue mais ne peut pas voir les records (lignes) ou les fields (colonnes) qui sont cachés dans cette vue.

NOTE : Celui qui dispose d'un table view share link verra toujours la version mise à jour de la vue. Cela signifie que si (par exemple) vous changez les valeurs des cellules, ajoutez des records ou des fields, ou modifiez les fields et les records visibles dans une vue, ces changements seront actualisés dans le view share link.

Share_view.png

Si vous souhaitez partager plus d'une table d'une base sans montrer toute la base, vous devez créer des liens de partage séparés pour chaque table. Vous pouvez partager une base entière (sans rien cacher) en créant un base share link.

Screen_Recording_2020-08-28_at_01.09.08.64_PM.gif


Au lieu de créer des share links, vous pouvez aussi envoyer des records par email (emailing records).

Créer une table synchronisée

Airtable Sync vous permet de partager une vue d'une table source avec une table de destination ciblée dans une autre base. Les records synchronisés avec cette table ciblée ne peuvent pas être actualisés, mais ils peuvent être enrichis en ajoutant de nouveaux fields.

Partager une partie d'une base en édition

Un individu ne peut modifier directement les records d'une base que s'il est collaborateur de cette base et a accès à toute la base. Donc, si vous souhaitez que quelqu'un puisse modifier la base sans lui donner accès à toute de la base, il ne doit pas être fait collaborateur de cette base. Vous pouvez plutôt utiliser l'une des techniques suivantes :

Créer un share link et un formulaire

Vous pouvez créer un view share link et un formulaire. Avec le share link, vous pouvez ne montrer à un individu que des records/fields spécifiques d'une table. D'autres personnes peuvent ensuite ajouter des records à la base via le formulaire.

Notez que les formulaires ne peuvent être utilisés que pour ajouter de nouveaux records et non pour modifier les records existants.

form_submission.gif


Au lieu de créer un share link, vous pouvez aussi envoyer des records par email (emailing records).

Créer une base séparée

Si vous souhaitez que quelqu'un puisse modifier et ajouter des records dans une partie seulement de la base, vous pouvez l'ajouter en tant que collaborateur d'une base séparée, dans laquelle vous avez copiés et collés uniquement les records/fields que vous voulez qu'il voit.


Il s'agit d'une traduction de cet article du support Airtable.

Vous souhaitez vous former sur Airtable ? Découvrez nos tutoriels gratuits et nos formations.