La meilleure façon de comprendre les bases de données relationnelles (relational databases) et d'apprendre à les utiliser est d'analyser tous les éléments qui la composent.

Une base de données relationnelle est un ensemble d'informations organisées de manière logique de sorte qu'elles puissent être facilement éditées, ajoutées, supprimées et, surtout, consultées. Les bases de données relationnelles, qui stockent les données dans des tables structurées, sont l'un des types de bases de données les plus prisés et les plus simples à utiliser.

Vous connaissez peut-être les tableurs traditionnels, qui stockent également des données dans des tableaux. Mais contrairement aux tableurs traditionnels, développés à l'origine pour fonctionner comme des feuilles de calcul pour les opérations comptables, les bases de données relationnelles ont été spécifiquement conçues pour stocker des informations de manière fiable et évolutive. De fait, les bases de données relationnelles offrent une plus grande flexibilité pour traiter les informations.

Alors qu'auparavant les bases de données étaient le monopole des développeurs et hors de portée pour le commun des mortels, aujourd'hui, elles peuvent être maîtrisées par quiconque, à condition de disposer des bons outils. Une fois que vous avez saisi ce qui compose une base de données relationnelle, vous pouvez commencer à la construire et à l'utiliser selon vos besoins - pour gérer un projet d'ampleur ou simplement créer un système de stockage évolutif permettant d'éviter les erreurs.

C'est parti.

Une base de données stocke toutes vos données. (Sur Airtable, on parle simplement de base).

Dans une base de données, il y a au moins une table.

Qu'est-ce qu'une table ?

Ce post est réservé aux abonnés

Inscrivez-vous pour lire cet article et accéder au contenu.

Sign up now Vous avez déjà un compte? Se connecter